L’attelage parfait de l’efficience

 

Sud Radio, la Minute du Coach

 

Pablo :  Bonjour Fabian.

Fabian :  Bonjour Pablo, bonjour à tous.

On vous donne des clés, on vous donne de bons conseils chaque semaine sur Sud Radio dans la Minute du Coach. Aujourd’hui, l’attelage parfait de l’efficience.

Déjà, entendons nous sur ce terme efficience…

Oui, c’est quoi?

Souvent on parle d’efficacité. Mais enfin, vous êtes efficace si vous transportez trois personnes dans un Boeing 747. Ce n’est pas très efficient, ça fait beaucoup d’énergie pour pas grand chose.
L’efficience, c’est quand vous êtes capable d’en faire beaucoup avec très peu.
Et Pablo, j’ai une question pour toi. Même une deuxième ensuite. Je vais te demander de répondre avec le plus d’objectivité possible.
Mon cher ami Pablo, est-ce que tu es intelligent ?

Ah, ça c’est une question embarrassante …

J’imagine bien. Dans notre culture, c’est délicat de répondre à ça.

Qu’est-ce que l’intelligence finalement ?

Je te pose la question, je la réitère : est-ce que tu es intelligent ?

Par rapport à qui ?

Ahahah, comme il contourne l’obstacle !

Et toi, es-tu intelligent Fabian ?

Oui.

Oui ? Bon, alors je pense que je le suis un peu.

Je peux te garantir que tu l’es.

Peut-être moins que toi, mais je le suis un peu.

On ne va pas chercher la compétition, etc…
Mais rien que d’avoir dit “oui, je suis intelligent” à la question, il y a des tas de gens qui sont crispés en nous écoutant et qui pensent :
“Mais qui c’est ces crétins pour s’exprimer comme ça ?”
En même temps, quand une personne est belle, est-ce qu’elle va dire “Non, moi je suis très laide, je le sais” ?
Je ressemble à Jean-Claude Van Damme, peut-être, mais j’ai quelques neurones et je pense m’en servir.
La deuxième question : “Est-ce que tu es paresseux ?”

Oui, ça m’arrive parfois d’être paresseux le dimanche, de ne rien faire…

C’est drôle comme ce sont deux questions embarrassantes.
A la première question “est-ce que tu es intelligent”, on le pense, chacun en fait, chaque auditeur pense qu’il est extrêmement intelligent. C’est ce qu’on appelle un biais cognitif, chacun pense toujours être supérieur à la personne qui est en face de lui.
Et la plupart des personnes qui ont entendu cette Minute pense “oui, moi aussi je suis intelligent mais jamais je n’irai le clamer à la radio, enfin c’est quoi ces manières !”, parce que ce n’est pas culturel.

Le dimanche, j’avoue, je suis fainéant, je ne travaille pas, je me balade dans les musées, je vais au cinéma, je regarde une série…

Tu me dis “Je suis paresseux” mais tu justifies ta paresse : le dimanche.
Moi, ce que je veux te dire, c’est que l’attelage parfait de l’efficience…
Revenons-y. Nous, on aime bien les attelages parce qu’on adore les chevaux. Il y a l’attelage ailé de Platon et il y a l’attelage, que tonton Fabian vous propose, de l’efficience : c’est précisément l’intelligence couplée à la paresse.
Pourquoi l’intelligence couplée à la paresse?
Parce que la personne intelligente et paresseuse cherchera toujours la ligne la plus droite et donc visera l’efficience.
Chers amis auditeurs, si vous êtes intelligent et paresseux, cultivez cela.
Mais cultivez cet attelage avec intelligence.

Je suis dans le bon alors !

Tu es dans le bon, Pablo.

Merci Fabian ! You made my day !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *