S.B.A.M.

 

Sud Radio, la Minute du Coach.

 

Pablo : Bonjour Fabian.

Fabian : Salut Pablo.

Bienvenue pour cette nouvelle Minute du Coach sur Sud Radio.
A qui s’adresse cette séquence en règle générale ?

Notamment aux commerçants, pas qu’eux.
Mais essentiellement aux commerçants donc que je les invite à être très à l’écoute.

La séquence d’aujourd’hui, mais en temps normal ?

En temps normal, à tout le monde.

Evidemment. Un acronyme qui s’appelle S.B.A.M.

S.B.A.M. qui peut déjà, chers commerçants, vous permettre de gagner beaucoup de clients.
Ça va sembler extrêmement simpliste et vous vous direz peut-être :
“Mais quel farfelu ce coach, prendre deux minutes à la radio pour nous dire ça ! ”
Sauf que ce “ça”, on le rencontre de moins en moins souvent dans les commerces et plus on s’étonne que les clients désertent ces commerces.
S.B.A.M. ça veut dire quoi ?
Sourire.
Bonjour.
Au revoir.
Merci.

Le b.a.-ba, la base ?

C’est le b.a.-ba, c’est la base du commerce.
Parfois il m’arrive de rentrer dans une boutique et de m’entendre dire :
“Excusez-moi de vous déranger.”
Il ne faut pas demander, si j’en suis venu à dire “excusez-moi de vous déranger”, comme le non verbal que me renvoie les vendeurs est extrêmement enthousiasmant.
Je n’avais pas l’intention de parler de ça aujourd’hui, mais il s’avère qu’en descendant le piétonnier qui m’amène à la radio, j’ai croisé des personnes et notamment un jeune homme avec un regard noir de tueur, comme s’il vous disait :
“Le Mâle Alfa, c’est moi. Je peux tuer tout le monde!”
Je trouve ça tellement ridicule. Parfois j’hésite entre le plus haut des comiques et le pleinement pathétique.
Je vis ça aussi dans certaines salles de sport où il m’arrive d’aller m’entraîner. C’est à celui qui aura le regard le plus noir, le plus destructeur, le plus Rocky Balboa quand il est face …

Eye of the tiger.

Voilà.
Vraiment, c’est pitoyable.
Alors, chère personne, si vous écoutez et que vous aimez vous habiller de ce regard de tueur, sachez une chose :
Ça ne vous grandit pas. Ça ne vous rend pas plus désirable. Ça ne vous rend pas meilleur.
Poser un regard bienveillant sur l’autre, ça oui, par contre, ça vous rend plus disponible. On a envie d’aller vers vous.
Mais quand vous faites semblant que vous allez tuer tout le monde, franchement, ce regard-là, gardez-le pour les rings. Gardez-le pour les cages si vous aimez le MMA, le Mixed Martial Arts.
Mais la vie en société, ce n’est pas du MMA.
La vie en société, c’est sourire, c’est dire bonjour, c’est dire au revoir et c’est à dire merci.
Merci Pablo.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *